Votre navigateur ne supporte pas JavaScript et vous n'avez pas accès à toutes les fonctionnalités du site.
Veuillez vérifier que JavaScript est bien activé sur votre navigateur.

AS CHANTEPIE FOOTBALL

Les Arbitres

Le club compte un arbitre officiel: Cédric Le Paih (niveau National) et 3 arbitres bénévoles : Vincent Landais, Pierrick Le Breton, Franck Neveu.

Le club, qui est continuellement à la recherche de nouveaux arbitres, propose d'offrir la formation à ceux qui aimeraient le devenir.

N'hésitez pas à contacter le club via la page "Rejoindre l'AS Chantepie" en précisant dans destinataire "Responsable Arbitrage" pour plus de renseignements

 

Présentation et interview de notre arbitre Cédric Le Paih

 

Peux-tu te présenter (Age, étude/emploi, niveau d'arbitrage) ? depuis combien de temps arbitres-tu ? 

Je m'appelle Cédric, j'ai 20 ans. Je suis en ce moment en première année de master d'histoire. J'arbitre depuis 7 ans et aujourd'hui je suis jeune arbitre de la fédération donc j'officie sur des matchs de u19 nationaux ou en R2.   

Complétez la phrase. Être un bon arbitre, c’est… as-tu un modèle ?

Etre un bon arbitre, c'est se mettre au service du jeu sans avoir peur de prendre des décisions compliquées et courageuses. Mon exemple le plus brillant c'est Cuneit Cakir l'arbitre turc que vous voyiez souvent à la télé en ligue des champions. C'est le calme incarné et il a aussi une autorité incroyable en gardant toujours les joueurs avec lui, une personnalité et un exemple hors du commun.

Pourquoi avoir choisi l'arbitrage, qu'est ce qu'il te plait lorsque tu arbitres ?  Que dirais-tu a quelqu'un qui se pose la question de devenir arbitre ?

Au début, comme la plupart des arbitres, j'ai commencé "juste pour voir" car le club avait besoin d'arbitre et m'avais proposé d'essayer après le tournoi de Chantepie des u13 où j'avais arbitré pour dépanner. Et j'ai complètement adoré ça. Déjà parce que j'ai vite vu que j'étais meilleur avec un sifflet qu'avec mes pieds carrés et aussi parce qu'il y a dans l'arbitrage des opportunités de prendre part à des rencontres exceptionnelles. Surtout, arbitrer c'est se sentir responsable et vivant. Rien de mieux que l'adrénaline d'une grosse décision où la fierté d'avoir pris une décision courageuse. 

Je lui dirais que s'il a envie d'avoir un peu d'argent de poche, d'être encore plus fier de lui et de participer à des matchs hyper intéressants tout en restant un sportif de haut niveau, il devrait forcément se plaire dans l'arbitrage. Et rien n'empêche de contacter, le club puis de me contacter pour que je l'aide, de faire un an et de voir après si ça lui a plu. Pour rappel, François Letexier, arbitre breton et autre exemple pour moi, a commencé l'arbitrage à Bédée (à quelques kilomètres d'ici) à 13 ans et est aujourd'hui international ce qui lui a permis de participer comme assistant VAR à la finale de la supercoupe d'Europe.

C’est quoi ta meilleure expérience, le match que tu as préféré ? Et surtout pourquoi ?

Y en a énormément. La semaine dernière j'arbitrais, par exemple, à Niort dans le stade René Gaillard celui des joueurs de Ligue 2 et c'était génial. Mais un de mes souvenirs favoris c'était le dernier match de la saison dernière entre l'US Rouen-Quevilly et Valenciennes. Quevilly jouait son maintien et avait absolument besoin d'un victoire pour y croire, ce qu'ils ont fait par une remontada incroyable dans un match où il y a des barres, des poteaux, des pénos, des cartons, énormément de supporters et surtout 4-3 avec un but à la dernière seconde des joueurs de Quevilly pourtant menés tout le match. A la fin, aucune des deux équipes ne parlait des arbitres et on avait vécu un sacré moment.

Une petite anecdote marrante à nous raconter ?

Je me rappelle d'un Brest-Lorient en U17 nat il y a deux ans où tout se passait hyper bien sur le terrain. Je siffle coup franc aux abords de la surface et le capitaine de Brest, défenseur central,  s'embrouille avec le n°9 pour savoir qui allait tirer. Je commençais à m'impatienter parce que je devais leur dire d'attendre mon coup de sifflet et aller placer le mur. Alors je me mets entre les deux, je regarde le but puis je les regarde en leur disant: "C'est bon les gars c'est moi qui tire". Je me souviens encore leur surprise au début et après on se met à rire tous les trois. Depuis j'aime bien recommencer cette blague dans ce genre de situation. C'est aussi pour ces moments plus légers de complicité qu'on arbitre. 

Tes objectifs cette saison ? Explication rapide des différents niveaux d'arbitrages

Mon objectif cette saison est de monter au moins en R1 voire en N3. Les niveaux d'arbitrage correspondent aux championnats des joueurs et dans l'année trois observateurs différents viennent nous contrôler pour nous noter ce qui nous permet, comme les joueurs, de monter ou descendre selon nos prestations.

J'en profite pour souhaiter une bonne saison à tous les licenciés du club et à tous les bénévoles et j'espère que quelques nouveaux arbitres vont arriver cette année !